Cure bien-être ayurvédique

Jean-luc GODEFROY

Tout s'est très bien passé, sans aucun incident, ni aucune contrariété. La cure s'est très bien passée, au delà de mes espérances. Un vrai bonheur ces 21 jours, loin de tout. J'ai appris énormément de choses à tout point de vue en ce qui concerne la médecine ayurvédique. Belle découverte et expérimentation. J'ai beaucoup apprécié votre carnet de route: tout a été respecté et très bien organisé, je vous en remercie beaucoup de m'avoir permis de profiter au maximum de ce séjour dans le calme et la sérénité.

                                          Rabia Rahim Khan

 
MEDECINE AYURVEDIQUE ?... CLINIQUE AYURVEDIQUE ?… CURE AYURVEDIQUE ?

QU’EST-CE- QUE C’EST ? Selon Swami Dayananda Saraswati , AYUR signifie LONGEVITE, AYURVEDA :
discipline de la connaissance de la LONGEVITE c’est aussi LA SCIENCE DE LA VIE.

La première fois que j’ai appris quelques notions de cette médecine c’était avec Bernard Bouhanchaud, formateur de professeurs de Yoga ; le sujet était tellement vaste que je ne l’ai pas approfondi ; néanmoins intéressée, je n’ai pas tardé à me rapprocher de thérapeutes ayurvédiques de ma région. Après plusieursconsultations j’ai commencé à mettre en pratique ce qui m’était conseillé. Avant tout, certains thérapeutes ayurvédiques cherchent, à partir de tests et/ou en prenant les trois pouls quel est le dosha (la constitution) dominant de chacun, puis ils indiquent la nourriture adaptée afin d’équilibrer les tridoshas * ; cet équilibre est un signe de bonne santé (physique et mentale). En effet le premier soin ayurvédique c’est la NOURRITURE, comme nous le savons « nous sommes ce que nous mangeons ». Si nécessaire le thérapeute prescrira des médicaments à base d’herbes ayurvédiques et des massages personnalisés qui agiront sur le physique et le mental.

MA PREMIERE EXPERIENCE : au bout d’un grand nombre d’années, environ 10 ans, de soins ayurvédiques (nourriture, tisanes, massages), pendant lesquels le plus compliqué fut d’observer à la lettre la nourriture adaptée à ma constitution ; que ce soit les fruits, les légumes, les légumineuses, les céréales, les épices, les huiles, les graines, les boissons, les moindres écarts « cassent » complètement les effets escomptés ! Néanmoins ce que j’ai appris pendant toutes ces années c’est ce qui est bon ou non pour moi,du point de vue de l’ayurvéda.

Alors pour me simplifier la vie, je décide de faire une cure en Inde (un PANCHAKARMA), là au moins je serai prise en main et ne ferai plus d’écart ! Je crois en l’Ayurveda parce qu’Il s’agit d’un traitement personnalisé et holistique, sans aucun effet secondaire et qui ne soigne pas un symptôme et/ou une maladie mais une personne dans sa globalité. Dans mon cas : douleurs d’arthrite et arthrose, principalement aux doigts, terrain acide, 2 kystes au foie, cataracte (depuis environ 2 ans à l’œil droit). 

Il y a 2 ans j’ai expérimenté un PANCHAKARMA (PANCHA : cinq, KARMA : actions,) pendant 2 semaines, dans un centre de formations de profs de yoga et masseurs, où une doctoresse consultait et organisait la cure ; cela m’a permis de constater qu’un médecin ayurvédique n’applique pas obligatoirement les cinq actions, cela dépend de l’état et des problèmes de la ou du curiste : 1°)-vomissement, 2°)-purge, 3°)-lavement rectal, 4°) -application d’huile dans le nez , 5°) -saignée ; les 5 ne sont donc pas nécessaires pour tout le monde. Pour ma part je n’ai eu que la purge en fin de cure, après avoir eu des soins aux plantes pour nettoyer le foie et purifier le sang. Le résultat intéressant à constater c’est la puissance du traitement puisque dans mes selles s’est trouvée de la bile…extraite de mes 2 kystes ; (pour la médecine allopathique on y touche pas, on ne fait rien…je peux continuer à « me faire de la bile » on y peut rien…). La doctoresse demandait au masseur de réaliser certains massages, j’en ai eu 3 différents, 2 qui favorisent aussi la détoxification : ABHYANGAM, massage vigoureux de tout le corps aux huiles, NAVARAKIZHI, massage complet avec des pochons remplis d’herbes médicinales trempés dans du lait chaud, chaque massage était suivi de bains de vapeur, en dernier SHIRODARA qui agit sur le mental, détend, déstresse en faisant couler une décoction chaude de plantes sur le front, en allant d’une tempe  l’autre tout en passant par le 3 ème œil. 

Dans ce centre nous choisissions nos plats à la carte, la nourriture végétale qui était sattvique (pure, sans toxine) était servie toute la journée dans la salle à manger, donc pas d’horaire (important à observer par rapport à ma 2 ème expérience.)

AU FINAL : douleurs très atténuées, amélioration de la souplesse de mes doigts, vue légèrement améliorée et envie ou besoin de devenir végétalienne…

MA DEUXIEME EXPERIENCE : A mon retour j’essaie de devenir végétalienne, mission impossible, au bout de 6 mois d’épluchages intenses et quotidiens de légumes, je commence à ajouter petit à petit des œufs  « bio », du fromage de chèvre et/ou de brebis…Je sais bien que si je veux obtenir les bienfaits de cette médecine je dois appliquer ce qui est prescrit. Alors-alors que faire ? !...ça tombe sous le sens, je prospecte afin de trouver un endroit où je serai logée sur place et ferai une cure complète de 21 jours. 

LA CLINIQUE : c’est exactement cela que j’ai trouvé, cette année 2017, dans une petite clinique privée nichée à l’orée d’une forêt vierge dans le Tamil Nadu. Elle est dirigée par un couple de jeunes et brillants médecins Mr et Mrs PARTHASARATHY qui ont réalisé le rêve du fondateur de cette clinique, Swami Dayananda Saraswati (renommé pour son enseignement des Vedas et Upanishads en Inde et aux U.S.A.) en continuant à faire connaître la médecine ayurvédique dans sa pure tradition, dans le respect des textes fondamentaux. Détail important : elle dépend de l’Ashram voisin, de ce fait elle est à but non lucratif, tous les bénéfices sont reversés à cet Ashram.

LA CURE : nous étions un petit groupe de 6 personnes venues de la Réunion avec notre accompagnatrice Claudine ; dès notre arrivée nous sommes accueillies par le personnel au complet, 4 médecins, 2 dames, 2 messieurs, ainsi que plusieurs masseurs en uniformes et masseuses en saris. Un repas nous est offert dans un tali, ce plateau composé de 6 bols contenant chacun une préparation de légumes et /ou céréales aux saveurs différentes : salée, douce, piquante, astringente, aigre et amère. C’est ainsi que tous les déjeuners étaient présentés avec généralement les 6 saveurs dont le but est d’équilibrer nos doshas ; nous étions servis dans nos chambres, de façon à ce que nous goûtions en pleine conscience cette nourriture puisqu’elle fait partie des soins ayurvédiques. Tous les produits sont cultivés sur place sans adjuvant chimique ni pesticide, donc bio.

Nos journées étaient organisées avec précision, réglées comme du papier à musique : 6 h du matin : prise d’un médicament. 7h30 : petit déjeuner servi dans ma chambre. 10 h : tous les jours, deux masseuses venaient me chercher ; tous les types de massages étaient pratiqués à 4 mains, suivis d’un nettoyage de tout le corps avec de la farine de pois chiches à l’eau très chaude ; les techniques changeaient tous les 4 ou 5 jours. Vers 11 h un en-cas. 12 h 30 le déjeuner. 15 h 30 un en-cas. A 16 h 30 la masseuse posait un cataplasme d’herbes sur mon genou douloureux, à la suite d’une chute. A 18 h médicament. A 19 h 30 le dîner. Les médicaments étiquetés, personnalisés, date et heure précisées étaient déposés la veille pour le lendemain, toujours avec des thermos d’eau chaude traitée.

Je ne peux omettre la visite quotidienne de l’un des médecins matin et soir ; un médecin qui s’assied en face de vous, pose des questions sur votre état, prend tout son temps pour vous écouter, vous observer, même si votre anglais est « basique » il sait quoi faire, réajuster votre traitement, prescrire un autre massage si nécessaire etc…il connaît tout de vous puisque ces 4 médecins ont pris connaissance des besoins de chaque curiste, de plus ils font le point entre eux en fin de journée.

Des activités facultatives étaient prévues, toujours organisées et suivies par l’un des médecins : à 14 h une séance de yoga nidra ou de méditation en fixant la flamme d’une bougie, à 18 h une cérémonie de 5 à 10 minutes en hommage à Swami Dayananda Saraswati. Une bibliothèque très intéressante à tel point que s’y trouvaient des livres en français ; l’un des médecins nous a indiqué 4 brochures en français sur le VEDANTA commenté par Swami Dayananda Saraswati , c’est un sujet de profonde réflexion sur notre fonctionnement d’êtres humains… (à voir en partie sur AMAZONE). Une fois par semaine nous avions un cours sur la médecine Ayurvédique donné en anglais par l’un des médecins

RESULTAT : plus ou peu de douleurs d’arthrose/arthrite, souplesse générale de mes articulations accrue, y compris celle des doigts, kystes vidés une 2 ème fois, quelques kilos en moins, je lis la plupart du temps sans lunettes, le traitement holistique a agi en retardant l’évolution de cette cataracte (opérable depuis 2 ans par nos ophtalmologues…).Retour à la maison j’ai une prescription de mon traitement pendant 3 mois.

MON PROJET : refaire une cure sous cette forme, au moins une fois par an, à cet endroit si paisible, en pleine nature, avec un personnel tellement attentif, patient, à l’écoute, efficace. De plus l’organisation et la gestion de cette clinique sont bien au point ; les chambres avec salle-de- bains, même la plus simple, sont agréables, suffisamment meublées, ventilateurs de plafond et de plus la WIFI fonctionne …quelques coupures parfois, mais nous ne sommes pas complètement coupées du monde.

Andréa SANNE

*les tridoshas : ce sont PITTA, le feu. VATA, le vent. KAPHA, la terre et l’eau.